Domenico Scarlatti (1685-1757)

«Mandolin Sonatas»


Brilliant Classics, 2013

 Sonata for Mandolin and Harpsichord in G major, K 91/L 176
 Sonata for Mandolin and Harpsichord in D minor, K 90/L 106
 Sonata for Mandolin in D minor, K 77/L 168
 Sonata for Mandolin and Harpsichord in D minor, K 89/L 211

Parmi les 555 sonates que Domenico Scarlatti a dédiées au gravicembalo (ainsi Scarlatti appelle-t-il le clavecin). Cinq d'entre elles (K.81, 88, 89, 90, 91) ont souvent attiré l‘attention des musicologues a cause de certaines particularités. Ils pensent tous que ces sonates ont été écrites pour le violon. Artemandoline propose une nouvelle voie: nous suggérons que ces cinq sonates pourraient avoir été écrites pour la mandoline. Vu le peu de considération qu’on a pour cet instrument et surtout la méconnaissance de son répertoire et de ses variantes régionales (mandoline vénitienne, lombarde, bresciane et napolitaine), il ne faut guère s'étonner que personne n'ait jusqu'alors envisagé notre hypothèse, qui se trouve aujourd'hui étayée par la découverte d’un document important: le manuscrit N° 6785 de la Bibliothèque de I ‘Arsenal à Paris (folios 198v et 199). Ce manuscrit provient d'un recueil divisé en trois parties et contient le premier mouvement de la sonate K.89, avec le titre: "Sonatina per mandolino e cimbalo." Nous ne prétendons pas que cette redécouverte, constitue une preuve irréfutable que toutes les sonates avec basse continue de D. Scarlatti furent écrites pour mandoline, mais nous voulons seulement ouvrir une perspective sur une nouvelle possibilité d'interprétation de ces compositions. Ce cd offre une nouvelle interprétation radicale et captivante. Infos:Enregistrement: Août 2012, Église Romane de Mont-Saint-Martin, Longwy, France. Sur instruments anciens.


Artemandoline

Mari Fe Pavón Mandoline baroqueManuel Muñoz Guitare baroqueJean-Daniel Haro Viole de gambeJean-Christophe Leclère Clavecin

Critique

[...] En écoutant ce CD, on ne peut être que subjugué par la beauté et l’esthétique de ces sonates. La délicatesse, le jeu subtil et l’équilibre de l’ensemble font merveille.

M. Ribeiro, Pizzicato